L'Ombre et l'Errant

Vendredi 2 juin 2017 à 20h
 
Dans le cadre du Festival l'Antre des Livres 2017
 
Texte : Marie Martin
Mise en scène : Christine Matos
 
Photo 3 red
HISTOIRE

L’Ombre et l’Errant est un dialogue entre deux voix: celle du présent, l’errant en quête de vérité, etcelle du passé, l’ombre qui le suit à la trace. Pilou, abandonné à sa naissance, est recueilli par une famille de gitans. À l’âge de 12 ans, livré à lui-même, il va vivre d’aventures en rencontres, le marquant pour toujours. Ses souvenirs, parfoistendres et émouvants, parfois cruels et dévorants, lui collent à la peau. Pilou aime sa famille, ses amis et la nature sa complice. Il a aimé et aime encore deux femmes, Lily la muette et Sara la magicienne. A l’orée de ses 60 ans, il entreprend un voyage qui le mènera jusqu’à la mer, jusqu’aux vagues salvatrices, aux Saintes-Maries, où les gitans viennent honorer Sainte Sarah, leur patronne.En jonglant avec les mots «mer», «pour toi» et «renouveau», va-t-il réussir à effacer cette vie passée, cette ombre parsemée d’abandons, qu’il traîne comme un boulet? Son errance s’arrêtera-elle là «Va vers l’avant, c’est là que je t’attends.Tu peux retourner sur tes pas, mais le passé n’y est pas». «En pleurant des larmes de sel», il va apprendre «l’humilité du grain de sable». Comme le dit Marie Martin, L’Ombre et l’Errant parle d’abandon, celui que nous avons tous connu un jour, ne serait-ce que lors d’une histoire d’amour ou celui que l'émigrant, le laissé-pour-compte, le «reste-avec», traîne avec son « ombre-chaîne».

NOTE D'INTENTION

Dès la première lecture du roman de Marie Martin, L’Ombre et l’Errant, j’ai eu un coup de coeur pour ce texte fort et sensible. J’ai tout de suite eu le désir de lui donner vie en l’adaptant au théâtre pour le mettre en scène. Qu’il s’agisse de coupure, de montage, de collage ou de réécriture, j’ai essayé de rester fidèle à l’esprit de ce roman en respectant l’écriture concise, imagée et poétique de l’auteur. Dans cette histoire qui, comme sur le fil du rasoir, oscille entre conte et légende, où fiction et réel se confondent, Caroline Robineau incarne la narratrice. Elle joue aussi les rôles de Sara et de Lily. Mathieu Lané Maby, c’est Pilou, notre héros. Celui qui, malgré les vicissitudes de la vie, les revers, les trahisons, va trouver la force de «poser sa valise de merdes» pour «se sentir neuf et revenir». Les accompagnent deux marionnettes de taille humaine, créées par Baptiste Zsilina. Elles incarnent tour à tour ces mêmes personnages qui tourbillonnent dans l’esprit de Pilou, tantôt comme des êtres à part entière, tantôt comme des dédoublements du corps de l’acteur. Cécile Marinelli (saxophone) et Alexandre Roure (contrebasse), traduisent en musique les émotions, les fantasmes, les délires, les rêveries des personnages. Ils accompagnent des images telles que le «patchwork grotesque pour petit matin blême et brumeux où Lily a le corps de Sara et Polo porte la robe de Lily». Le décor de Christian Segurens et les lumières de Yvan Pellecuer sont l’écrin dans lequel se déroule cette histoire subtile, tendre et émouvante.

Christine Matos

TARIFS : 15€ /12€

Consultez le site du Festival l'Antre des Livres !